Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
Geeks anciens

Liens pour lire les textes antiques en ligne

Rédigé par Geek ancien

Au préalable : ce qu'il faut savoir sur les traductions de textes antiques en ligne

  • Par défaut, mieux vaut utiliser d'abord les sites universitaires, qui sont souvent des projets de recherche en eux-mêmes. Pour le moment, beaucoup ne font qu'éditer les textes en langues anciennes à l'usage des étudiants et chercheurs (ou alors ce sont des projets américains ou anglo-saxons proposant des traductions en anglais), mais les sites francophones deviennent peu à peu plus nombreux.
  • Les sites associatifs et personnels n'ont généralement ni le temps ni les moyens d'élaborer leurs propres traductions (cela prend des années pour un texte !). Ils mettent donc en ligne des traductions tombées dans le domaine public, c'est-à-dire parues depuis trois bons quarts de siècle.
  • L'avantage : Déjà, la simple démarche de ces bénévoles vous redonne confiance en l'humanité. Ensuite, le résultat est très utile pour découvrir ou consulter ponctuellement un texte. Même en tant qu'étudiant, j'ai pu m'en servir parfois pour repérer un passage ou un nom avant d'aller consulter une édition scientifique en bibliothèque.
  • L'inconvénient : Mais (car il y a un mais) il faut savoir que ces traductions ont vieilli, sur le plan de la langue française, bien sûr, mais aussi sur le plan des méthodes de traduction, qui sont plus précises de nos jours qu'aux XVIIe ou XIXe siècle, et enfin sur le plan des introductions et notes qui les accompagnent et contiennent souvent des informations ou des approches obsolètes. Enfin, ces traductions ont souvent été tapées en vitesse à la main ou scannées avec un logiciel d'OCR et à peu près vérifiées ensuite : comme il ne s'agit pas d'un travail scientifique ou d'une démarche professionnelle, le résultat peut (encore plus) souvent contenir des erreurs de transcription.
  • Bref, c'est utile, tant qu'on ne se hasarde pas à appuyer un travail dessus sans aller vérifier le texte dans une édition "papier" et qu'on n'oublie pas que les vieux ouvrages savants (tout comme les récents, d'ailleurs) sont à lire avec un minimum de distance critique et de sagacité.

Sites universitaires avec textes en langue originale

Perseus et le TLG (ci-dessous) constituent leurs bases de données en numérisant des éditions "papier" en mode texte.

Perseus Digital Library : une base de données américaine proposant des textes latins et grecs assez nombreux mais surtout fournis avec toutes sortes d'outils de recherche et d'étude (dès qu'on prend le temps d'apprendre à manier le site).

Thesaurus Linguae Graecae Online (TLG) : la base de données de référence pour les textes en grec ancien. Seule une petite partie des textes est consultable librement : pour le reste, il faut utiliser l'ordinateur d'une bibliothèque ou une institution ayant un abonnement.

Sites universitaires avec traductions françaises

Bibliotheca classica selecta : site administré par l'Université catholique de Louvain. La partie latine (Itinera Electronica) et la partie grecque (Hodoi Elektronikai) proposent des textes antiques en ligne avec traduction et des outils de traduction et de commentaire.

Sites associatifs

Wikisource : la bibliothèque en ligne libre et gratuite administrée par la fondation Wikimédia (connue surtout pour l'encyclopédie Wikipédia). Elle propose des classiques dans d'anciennes traductions. Avantage sur les simples sites personnels : il y a un travail de relecture et de correction systématique et vérifiable. Inconvénient : du coup, ça avance lentement (d'ailleurs, si certain-e-s veulent aller donner un coup de main...).

Sites personnels

Remacle : une remarquable bibliothèque en ligne lancée par Philippe Remacle et prolongée par plusieurs autres personnes. Elle propose un très grand nombre de traductions d'auteurs grecs et latins, mais aussi italiens, ibériques, arabes et persans, nordiques, d'auteurs des Balkans et d'auteurs écrivant dans des langues régionales de France (breton, provençal, etc.). Il contient aussi plusieurs ouvrages sur l'Antiquité.

Nimispauci : le site d'Ugo Bratelli propose d'anciennes traductions de textes grecs et latins (ainsi que de quelques auteurs français et italiens).

Juxta : les versions numérisées d'éditions scolaires françaises d'auteurs grecs et latins contenant des traductions juxtalinéaires (=ligne à ligne).

Site de Gérard Greco : même principe que sur Juxta.

Iliade Odyssée textes : plusieurs traductions de l'Iliade et de l'Odyssée.

Partager cette page

Repost 0