Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Geeks anciens

Théâtre : "Battlefield" de Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, un retour à l'épopée indienne du "Mahabharata"

13 Septembre 2015 , Rédigé par Geek ancien Publié dans #Théâtre, #Inde antique

Photo de deux acteurs de "Battlefield". © Simon Annand. Site du théâtre des Bouffes du Nord.

Du 15 septembre au 17 octobre se jouera au théâtre des Bouffes du Nord, à Paris, la pièce Battlefield co-mise en scène par Peter Brook et Marie-Hélène Estienne. La pièce s'inspire du Mahabharata, l'une des deux grandes épopées mythologiques de l'Inde ancienne (avec le Ramayana).

Composé au cours des derniers siècles avant J.-C. et mis par écrit en sanskrit, le Mahabharata passe pour être la plus longue épopée écrite connue. Elle relate la grande guerre qui divise la famille des Bharata, partagée entre d'un côté les cinq frères Pandava et de l'autre les cent Kaurava, qui se déchirent en dépit de leur parenté pour le contrôle du royaume de Hastinapura.

Monument littéraire de la culture indienne, le Mahabharata a exercé une forte influence sur les cultures des peuples voisins. L'épopée existe en de multiples variantes et continue à faire l'objet de multiples versions et adaptations, depuis sa tradition orale toujours vivante (notamment dans le sud du pays) jusqu'aux films d'animation et aux séries télévisées.

Si les grands médias, rompant avec leur conception du monde souvent trop restreinte, donnent à ce nouveau spectacle la place qu'il mérite, c'est parce que Peter Brook a déjà dirigé plusieurs adaptations de l'épopée qui ont largement contribué à la faire mieux connaître en Europe. La première est une pièce de théâtre-fleuve de près de neuf heures, résultat d'une dizaine d'années de travail : elle a été créée en 1985 au festival d'Avignon, sur un texte de Jean-Claude Carrière et de Marie-Hélène Estienne, qui n'en est donc pas elle non plus à son premier contact avec l'épopée indienne. Par la suite, une version plus courte a été créée à son tour, suivie, en 1989, d'une version flmée en mini-série pour la télévision et, la même année, d'un film, Le Mahabharata.

Ce film, qui condense en 2h43 les grands événements de l'histoire principale de l'épopée, reste à ce jour l'une des meilleures introductions que je connaisse au Mahabharata. Comme il n'existe encore aucune traduction française réellement complète, les lecteurs, de leur côté, devront se contenter d'extraits (en Pléiade ou en poche en GF) ou bien de récits adaptés plus courts mais qui donnent une idée assez représentative du foisonnement de l'épopée, comme la version de Serge Demetrian chez Albin Michel (coll. "Spiritualités vivantes") parue en 2006.

.Aujourd'hui, Peter Brook et Marie-Hélène Estienne, qui ont déjà plusieurs pièces en commun derrière eux, reviennent au Mahabharata, non plus pour en donner une adaptation, mais pour en imaginer une suite inspirée des tout derniers moments de l'épopée. Battlefield commence à la fin de la meurtrière bataille de Kurukshetra au cours de laquelle, en dix-huit journées, sont morts des centaines de milliers de héros. La question centrale de la pièce devient celle des lendemains d'une telle tuerie, celle des responsabilités des souverains et des guerriers dans la succession des décisions qui ont mené au conflit armé. A l'instar d'adaptations récentes d'autres épopées comme l'Iliade, Battlefield s'appuie sur sa source pour élaborer une réflexion sur la guerre dans le monde actuel.

Page de la pièce sur le site du théâtre des Bouffes du Nord.

Peter Brook crée "Battlefield": "Le Mahabharata, c'est pour nous, maintenant", article dans Le Parisien (via l'Agence France Presse) le 2 septembre 2015.

Article Mahabharata sur la Wikipédia francophone

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article