Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Geeks anciens

Réforme du collège : les opposants multiplient les actions pour sauver les langues anciennes

9 Février 2016 , Rédigé par Geek ancien Publié dans #Réforme du collège 2016

Un an après la première annonce du projet de réforme du collège par la Ministre de l'Education nationale, les enseignants, principaux, inspecteurs, enseignants-chercheurs et acteurs culturels de tous horizons manifestent toujours la même énergie pour dénoncer un projet sans fond et sans forme, qui nivelle l'enseignement public par le bas et multiplie les inégalités entre les collèges, le tout imposé à coups de pressions multiples à tous les niveaux de la hiérarchie, alors que même les formateurs censés persuader les enseignants d'appliquer le projet peinent à avoir l'air convaincus eux-mêmes.

En ce qui concerne les langues anciennes, les associations dénoncent leur disparition programmée dans de nombreux établissements faute d'horaires-planchers (il n'y en a plus, tout se négocie au niveau local : quid du caractère national de l'éducation ?), leur grande fragilisation ailleurs, les nouveaux programmes réduits comme des peaux de chagrin, et surtout l'iniquité du discours ministériel, qui présente la réforme comme un moyen de démocratiser les langues anciennes auprès des catégories sociales défavorisées alors qu'elle ne fera que creuser les inégalités !

Les actions se multiplient en ce moment :

- "L'opération Perséphone" lancée par l'association Arrête ton char, qui invite les musées, les librairies, les bibliothèques et les sites antiques à afficher un message d'opposition à la disparition des langues anciennes.

- Une nouvelle pétition de soutien aux langues anciennes lancée par plusieurs associations de défense des langues anciennes sur le site "Pétition publique".

- Une pétition générale contre la réforme lancée par un collectif d'enseignants périgourdins. L'appel a été publié dans le journal L'Humanité le 29 janvier puis relayé notamment par Sud-Ouest et par le SNES, syndicat majoritaire de l'Education nationale.

- La création du réseau Antiquité-Avenir, qui regroupe 30 associations de défense des langues anciennes afin de coordonner leurs actions.

- Un plaidoyer pour l'enseignement des langues anciennes dans Libération le 4 février par Anne-Cécile Schmitter, professeure de Lettres classiques.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article